Comment notre véganisme a rendu notre famille malade.

Voici la traduction d’un article de L’Independent paru en 2008, on peut lire l’article original içi : http://www.independent.co.uk/life-style/health-and-families/healthy-living/how-our-vegan-diet-made-us-ill-848322.html

_

Holly Page pensait que le régime adopté par sa famille boosterait leur santé, mais les jambes maigrichonnes et les dents cariées de ses enfants lui ont fait reconsidérer ses croyances en la matière.

Un matin au petit déjeûner, Holly Page observe ses filles et réalise que quelque chose ne va pas. Lizzie aurait du être une petite fille respirant la santé. Au lieu de celà, ses traits étaient tirés, elle était petite pour son âge, et bien qu’elle ai des bras et des jambes maigres, son ventre était sans cesse gros et ballonné. Quand Lizzie lui adressa un sourire, Paige réalisa à quel point que ses dents du haut étaient complètement cariées.

« J’ai été comme saisie d’effroi » se souvient Page.

A cette époque, Paige les nourrissait en suivant les préceptes de l’alimentation qu’elle imaginait la plus saine possible. Ils étaient végan à tendance crudivore depuis 3 années, mangeaient une grande quantité de fruits, de légumes, de noix, de céréales, de soja et de légumineuses, mais aucune viande ni poisson ni produits laitiers. Toujours d’après la doctrine vegan crue, Lizzie et Bertie, alors âgées de 3 ans et de 4 ans et demi, auraient du être des enfants débordantes de santé. Mais malgré celà, l’instinct maternel de Paige était en alerte.

« Je voyais bien que quelque chose ne tournait pas rond, mais sans pouvoir mettre le doigt dessus » raconte Paige, 45 ans. « Les filles s’habillaient deux tailles en dessous de leurs âges ».  Bien sûr les enfants sont tous différentes et il existe toute sorte de morphologie, mais leur croissance semblait comme ralentir. J’ai deux enfants plus âgés, donc j’avais cette première expérience pour comparer leur dévellopement à celui de Lizzie et Bertie.

Il y avait d’autres choses qui m’ont mis la puce à l’oreille.  » Je me rapelle qu’une fois au supermarché, alors que j’achetais du beurre pour mes enfants plus âgés, Lizzie, qui n’avait jamais goûté au beurre de sa vie, avait saisi la plaquette et avait croqué dedans » raconte Paige. « J’étais déconcertée. Je me demandais « pourquoi une telle chose ? » Voyez cette enfant nourrie de la façon la plus naturelle, pourquoi aurait elle besoin de faire ça ? » J’avais été complètement conditionnée à croire que les produits laitiers étaient mauvais pour la santé, un véritable lavage de cerveau. »

Lors des visites chez le docteur, notre généraliste ne paraissait jamais vraiment inquiète.  Elle disait que les filles étaient en bas de la courbe, qu’elles étaient des petits gabarits, que tout était OK » dit Paige. « Celà même alors que la courbe de croissance des filles s’était arrêtée de croitre. Je sentais au plus profond de moi que quelque chose n’allait pas. Je me sentais dans l’erreur ».

Finalement Paige trouva un début de réponse à ses questions dans un vieux livre qui parlait de vitamines. Malgré l’absence de diagnostic, elle comprit que sa famille avait tous les symptômes d’une carence en vitamine D et en protéines. « Je me sentais tellement idiote. Toutes les informations étaient là, sous mon nez, sur les rayons de mon étagère, depuis 20 ans. »

Cette prise de conscience mit un terme rapide à l’éxpérience vegan de la famille. A Totnes, lieu de leur résidence, la famille de Paige fréquentait beaucoup d’autres crudivores végan qui avaient adopté un style de vie « proche de la nature ». Mais en dépit du fait de la prise quotidienne d’une complément alimentaire incluant de la vitamine D et de la vitamine B12, elles et ses enfants souffraient. A ce stade, la famille continua de consommer une alimentation haute en crudité, mais Paige y inclut du beurre, des oeufs, du fromage et occasionnellement du poisson. « J’ai laissé la malnutrition passer le pas de la porte de ma maison au nom de la santé »  dit Paige. « C’était ridicule ».

Il existe une différente importante entre le fait d’adopter un régime vegan (et continuer à consommer des aliments cuits), et un régime crudivore vegan. Les végan peuvent tirer profit de la consommation de céréales enrichies en vitamines, dans les aliments cuits, et dans une variété plus larges de céréales et de légumineuses; en outre, la cuisson contribue à faciliter l’absorption de certains micronutrients. Mais Lisa Miles, de la British Nutrition Foundation, nous explique: « Le point le plus préoccupant selon moi dans ces alimentations, c’est l’aspect vegan plus que l’idée de manger cru, parce qu’il  supprime deux groupes entiers d’aliments. Ce qui affecte les apports en vitamine D et en protéines. »

La semaine précédente, les régimes stricts pour les enfants avaient déjà été questionnés, après qu’une jeune fille vegan de 12 ans eu été admise dans un hopital écossais pour cause de rachitisme. Sa colonne vertèbrale était dans l’état de celle d’une femme de 80 ans.

Le rachitisme est une maladie osseuse dégénérative qui peut amener à une courbure de la colonne vertébrale et à des fractures osseuses. Elle est causée par une carence en vitamine D, que l’on trouve habituellement dans les poissons gras, les oeufs, le beurre, et que notre corps produit à partir de l’exposition au soleil, bien qu’au Royaune Uni l’ensoleillement ne rende cette synthèse possible que d’avril à septembre. C’est une maladie que l’on associe plus généralement à des personnages de romans de Dickens.

Beaucoup de diététiciens croient qu’il est possible d’élever un enfant vegan en bonne santé. « C’est faisable, mais il vous faudra vous assurer que vous êtes sûr de ce que vous faites, surtout au regard de la croissance et de la prise de poids » nous dit Jackie Lowdon de la British Dietician Association. « Comme pour tout régime restrictif, vous aurez besoin de recevoir des conseils personnalisés d’un professionnel de santé. »

La vegan society, de façon non surprenante, clame que cette alimentation convient à tout âge et comporte une armée de robustes gaillards adultes en bonne santé élevés comme vegan dès leur naissance et heureux d’en faire part aux médias. Cette association publie également un livre de conseils diététiques spécifiques aux besoins des enfants, écrit par la diététicienne Sandra Hood. Cependant, une des portes parole de l’association déconseille le régime cru vegan pour les enfants.

Nigel Denby, diététicien, et auteur de « la nutrition pour les nuls » explique : « il peut être déjà suffisamment délicat de donner des bonnes habitudes alimentaires à un enfant, alors avec un régime vegan, on se complique d’autant plus la tâche. Ce n’est pas une entreprise à tenter sans le soutien d’un diététicien. »

Une attention spécifique doit être apportée à certains nutriments. « Le fer héminique que l’on trouve dans la viande est plus facile à absorber pour le corps » explique Denby. « Le fer non héminique, qui est aussi bon, se trouve dans les végétaux à feuilles vertes foncées, et dans les céréales enrichies en vitamines, mais il faut par contre en consommer de plus grande quantités pour obtenir les mêmes quantités de fer. »

Paige est désormais convaincue que ses enfants avaient un réel besoin, une réelle fringale de produits laitiers. « J’étais complètement perdue, car les permières années, je me sentais bien, calme, satisfaite, et j’avais plein d’énergie. Les enfants n’étaient jamais malades. Mais quelque chose semblait manquer quand même. Nous mangions sans cesse entre les repas, nous étions obsédés par la nourriture. »

Paige pense que le fait d’avoir allaité ses filles au long cours aura aidé à procurer à ses filles certains nutriments, mais l’impact que le même régime a eu sur l’organisme de Paige est dramatique. « Ce n’est qu’à la troisième année que mon corps a commencé a littérallement s’effondrer, à une vitesse effroyablement rapide.Je perdais du poids, mes muscles fondaient à vue d’oeil,le soir je devais me coucher à 20h30. Elle avait également des compulsions alimentaires et parfois ne s’alimentait plus que de galettes de riz et de beurre.

La goutte d’eau qui fit déborder le vase se produisit lors le fils aîné de Paige, Bruce vint lui rendre un jour visite. Il lui demanda si elle pouvait lui acheter un poulet, et Paige se retrouva à en manger la moitié. Après ce jour, elle ne plus pu s’arrêter.  » J’étais comme possédée ». Lors d’une journée normale, je pouvais manger la moitié d’un poulet, boire deux litres de lait, manger 200 grammes de fromage et 3 oeufs. J’en avais besoin. Ca a duré des semaines. Les enfants eux mangaient de grandes quantité d’oeufs durs et de fromage ».

Paige, qui dirige maintenant un magazine de santé en ligne et un magasin d’alimentation crue, explique que la plus grande leçon qu’elle ai tiré de cette mésaventure était de ne plus jamais être si restrictive dans ses choix alimentaires. « Pour beaucoup de gens, il a quelque chose qui fait que de nombreux nutriments sont plus assimilables sous leurs forme animale. J’ignore pour quelle raison, mais l’expérience montre que nombre d’entre nous ne recoivent pas assez de protéines dans un régime végan. »

Aujourd’hui, quand Paige regarde ses deux filles , qui ont maintenant respectivement 7 et 8ans, elle est certaine que leur alimentation leur profite. « Il y a eu toute une période où je me faisais du soucis, ou je craignais d’avoir impacté leur croissance, ce à vie. » nous confie t’elle. « Maintenant je suis rassurée quand au fait qu’elles aillent bien. Même si elles mangent des fruits frais et secs à volonté, comme auparavant, leurs caries se sont complètement résorbées. »

Et maintenant, c’est de leur croissance que l’on parle quand on les voit. Les gens me disent « Mon Dieu, elles ont encore tellement grandi » !

Publicités

82 commentaires sur « Comment notre véganisme a rendu notre famille malade. »

  1. C’est amusant de voir des végés extrémistes qui finissent par ce jeter sur des produits animaux.
    Bon après, une fois les « batteries » rechargées, la consommation retourne à la normale car les produits animaux ne sont pas une drogue, contrairement au sucre qui peut être très addictif.

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as raison Vulpi, j’ai expérimenté ce phénomène avec les oeufs : de sortie de véganisme je m’en suis fais une cure, j’étais littérallement obsédée par les oeufs 😀 Ca m’est passé, je suis revenue à un niveau de consommation d’oeuf …. je cherche le mot, « normal » , « raisonnable » ? Y’a pas de bon mot en la matière 😉 J’en mange moins qu’il fut un temps.

      J'aime

      1. Si elle s’était informé auprès de médecins renommés et a la pointe de la nutrition végétalienne ( Qui DÉCONSEILLENT vivement le crudivorisme ) elle n’en serait pas arrivé la mais ce n’est pas le cas. Le crudivorisme continu a faire des victimes et c’est très dur de sortir de leur tête des croyances sortie de nulle part nourrit par des hygiéniste et des paléo . Les decu du végétalisme par le biais du crudivorisme (riche en fruits) (sources de maladies; déséquilibre et carences) retourne malheureusement vers l’omnivorisme riche en PA par manque de bonne information et par peur ( ce que je comprend tout a fait car j’ai une fille)

        Aimé par 1 personne

      2. 7 – MON GRAND-PÈRE DE 85 ANS (OU ONCLE, AMI ETC…) ADORE LA VIANDE ET EST EN TRÈS BONNE SANTÉ, C’EST LA PREUVE QUE LA VIANDE EST BONNE POUR L’HOMME

        Les faits : Nous sommes sincèrement contents que votre ami ou entourage se portent bien et nous espérons qu’ils vivent encore longtemps en bonne santé. Toutefois, en s’intéressant aux populations (et non aux individus), des recherches montrent que les populations avec la plus longue vie en bonne santé sont ceux qui se nourrissent principalement végétalien.

        Aimé par 1 personne

      3. Désolé mais je me cite encore une fois https://lastarchsolution.wordpress.com/2017/02/05/que-mangent-les-personnes-qui-vivent-longtemps-et-en-bonne-sante/ Aucune population n’a été 100% végé mais plutôt 98 % vous n’en trouverez aucune. Mais 2 % de produits animaux est ce vraiment cela que vous défendez ? ou plutot 20 – 30 % car il y a une large différence si on parle de zététique élémentaire de base de la base. lol

        J'aime

    2. Dans le cas du crudivorisme c’est tout a fait normal. Nombre de commentaire de crudivore et de frugivore qui deviennent boulimique car les fruit a haute dose et lesgume cru se digère extrèmement vite et bouleverse totalement nos hormones ( la ghréline et leptine ) qui servent a gérer notre sensaton de faim. Et ce qui peut créer des rage alimentaire sur des aliment riche en calories comme les PA ou produit industriels (gras + sucre).

      L’échec de n’avoir pas mangé suffisamment de glucides, chez les gens qui consomment du bœuf, du poulet, du poisson et du fromage, qui ne contiennent presque pas de glucides, les poussent à vouloir du sucres en dehors de repas, ce qui peut amener certaines personnes à conclure qu’ils sont dépendant aux sucres. (ce qui est finalement un instinct NATUREL et oui des l’enfance c’est comme ca, et ce n’est pas un piège ^^ ) Nous sommes à 98 % des pu**** des mangeurs d’amidon c’est pas compliqué

      Et si les produits animaux peuvent etre addictifs : https://lastarchsolution.wordpress.com/2016/12/17/des-molecules-similaires-a-la-morphine-dans-le-fromage-nous-ont-rendu-accros/

      J'aime

    1. On sait depuis les années 30 ,des expériences des Mellanby, qui ont découvert la vitamine D, qu’un régime pauvre en sucres et céréales et riche en aliment contenant beaucoup de vitamines liposolubles A D et K2, qu’on trouve dans les graisses animales (huile de foie de morue et beurre et oeufs notamment) contribue à favoriser une production abondante de dentine secondaire, allant jusqu’à la réparation de la dent lésée.

      J'aime

      1. Ou sont les sources de ton article ? Les mellandy ? ils ont fait valider leur recherches ? Pauvre en sucre et céréales, quels méconnaissance du corps humain … Les fruits et fruits sec en excès cause des caries on le voit bien chez les frugivores en plus de causé des troubles du foie, du sang et des carences. Une alimentation basée sur des céréales ou tubercules ne cause aucun dommages dentaires au contraires ! ( cf : asiatique okinawa ect ect) Par contre très mauvais exemple les Eskimo lol très très mauvais !

        J'aime

  2. Bonjour,

    Pour commencer vous êtes raw food et pas végétalienne. Pout une personne soit disant bien informée il y a déjà un soucis. Un végétalien expérimenté sait qu’il ne peut se passer de légumineuses et céréales, riche source de protéines et autres bienfaits. Pas étonnant que démunit de ces aliments essentiels votre famille a dépérit.
    La vitamine D s’acquiert grâce au soleil.
    Ce que je vois ce n’est pas l’échec d’une alimentation végétalienne mais une mère avec peu de jugeote qui a appliqué un régime non étudié, non adapté et qui pour se déresponsabiliser de ses erreurs met la faute sur un régime tout à fait sain! Attaquer le mode de vie vegan, car le véganisme est plus qu’un régime, que vous n’avez jamais su adopter est d’une lâcheté totale. Le veganisme souffre déjà assez de stéréotypes infondés pour ne pas encore que l’on l’amalgame des gens peu réfléchie comme vous.

    J’espère pour le bien-être de vos enfants vous vous informerez avant d’adopter un régime particulier qui demande un minimum de connaissance nutritionnelle.

    Aimé par 2 people

    1. Nicole, pour commencer, ce n’est pas mon expérience que je relate, c’est la traduction d’un article, c’est comme le Port Salut, c’est marqué dessus au début de l’article …. La maman relate la consommation familiale de céréales, de graines et légumineuses, prenez le temps de relire au calme, vous le verrez vous même. La vitamine D ne se synthétise que de mi mars à mi septembre sous nos lattitude, hors de ces périodes, il faut un apport extérieur (synthétique ou huile de foie de morue). Et cette famille prenait un complément en contenant, je vous invite à relire le texte, il semblerait que vous l’ayez lu un peu trop vite. Et sinon, c’est vrai qu’il ne faut pas critiquer le mode de vie vegan, il est parfait, ce sont les gens qui ne font pas Komilfo. J’oublie toujours. Toujours incriminer les victimes. Jamais la doctrine ^^

      J'aime

      1. Votre article ecrit bien « il ya a une différence entre raw vegan et vegetalisme » il est aussi ecrit « Doctrine du crudivorisme » Donc oui on sais bien de quoi on parle ! Pas du végétalisme de base !

        J'aime

      2. Ouai mais sincerement je m’en fou un peu de cette nutritionniste j’ai mes propres sources pour expliquer la mésaventure de cette famille qui est expliquez par une alimentation basée sur les fruits et legumes et céréales crus . Des médecins qui font bien la distinction entre cru et végé totalement cuit ^^

        J'aime

      3. C’est parceque c’est une réalité mais j’aimerais voir tes sources et des sources sérieuse parceque pour l’instant ton site regroupe que de la pseudo science et des articles très peu convaincants :/ J’aimerais lire qsur ce site un article qui me fasses profondemment douter ! Vraiment

        J'aime

      4. Et je serais ravie que tu viennes débattre sur mon site et contrer les études qui sourcent mes articles avec tes sources a toi y’a pas de probleme ! Sa a l’air d’etre ta spécialité les méfaits du végétalisme non ?

        J'aime

  3. Ces fillettes ont eu des problèmes de santé car leur mère était complètement a côté de la plaque ( elle s’aperçoit du jour au lendemain que ses fillettes sont blindées de caries. ..😂 les caries auraient poussées dans la nuit ? 😂😂😂) . Il est évident que qd on change de régime alimentaire il faut le faire sérieusement en s’étant sérieusement informé avant, surtout si c’est pour le faire suivre par d’autres personnes que soit même ! C’est juste honteux de généraliser tous les vegans avec ce genre d’exemple. Combien y a t il d omnivores carencés ? Il est évident que omnivore, végétalien ou végétarien : on peut tous être carencés si on se nourrit n’importe comment ! Et inversement…Pour les protéines et la vitamine D : le vegetalisme apporte tout ce qu’il faut à condition bien sûr de bien s’informer avant dessus !

    Aimé par 1 personne

      1. Lol non le lobby de la viande certe est bien présent mais cet article est tout a fait différent et montre que comme les omni les végé peuvent totalement se gourré comme c’est le cas de (je cite) « la doctrine crudivore » . Cet article en est le parfaite exemple qui s’additionne au nombreux temoignages des victimes du crudivorisme/frugivorisme

        J'aime

      2. Je suis d’accord c’est pour sa qu’il faut bien les distingués car sur le plan nutritionnel ils sont très différents. Crudivorisme : basé majoritairement sur des fruits riche en calories ( d’ou les caries) : dattes, bananes, mangues … des légumes pauvres en calorie : legumes vert , un peu de noix, de légumines et céréales germés. Et on lit que les végétaliens « peuvent tirer profit de la consommation de céréales enrichies en vitamines, dans les aliments cuits, et dans une variété plus larges de céréales et de légumineuses; en outre, la cuisson contribue à faciliter l’absorption de certains micronutrients. »

        On lit aussi : « C’est faisable, mais il vous faudra vous assurer que vous êtes sûr de ce que vous faites, surtout au regard de la croissance et de la prise de poids » nous dit Jackie Lowdon de la British Dietician Association.
        Donc il existe un végétalisme KOMILFO et oui et ce n’est pas « la doctrine crudivore »

        On lit aussi « Cette association (the vegan society) publie également un livre de conseils diététiques spécifiques aux besoins des enfants, écrit par la diététicienne Sandra Hood. Cependant, une des portes parole de l’association déconseille le régime cru vegan pour les enfants.
        Et oui le cru vegan n’est ABSOLUMENT pas fait pour des enfant en pleine croissance (eux on besoin de beaucoup de calorie venant de féculents de d’oléagineux et graine)

        je lit aussi « Nous mangions sans cesse entre les repas, nous étions obsédés par la nourriture.  »
        Tu m’étonne qu’il on faim les mome le cru se digère tellement vite que tu a fait deux heures après ! Très commun comme effet secondaires du crudivorisme !

        « « Ce n’est qu’à la troisième année que mon corps a commencé a littérallement s’effondrer, à une vitesse effroyablement rapide.Je perdais du poids, mes muscles fondaient à vue d’oeil,le soir je devais me coucher à 20h30. Elle avait également des compulsions alimentaires et parfois ne s’alimentait plus que de galettes de riz et de beurre. » Typique d’un dénutrition avec une alimentation CRU

        « Même si elles mangent des fruits frais et secs à volonté, comme auparavant, leurs caries se sont complètement résorbées.  » Bon sa se passe de commentaire ca ^^

        Bon voila il faut que tu cherche plus loin pour avoir un témoignages de personne qui mange végétalien suffisant en calorie et totalement cuit et qui a perdu tout s’est muscles, qui est obsédé par la nourriture … Mais je pense que tu trouvera !

        Moi j’en trouve beaucoup d’omni qui on du diabète, des carences, des maladies cardiaques … ; ) Mais aussi beaucoup qui vont très bien comme la majorité des végétalien 🙂

        J'aime

      3. La carie qui se résorbe se passe de commentaires ? L’INSERM a posté un papier là dessu l’année deernière, ca se passe aussi de commentaire j’imagine… Tiens, je me demandais, en starch, vous devez jouir d’une santé dentaire éclatante, non ? ( sarcasme, oui, je suis pas gentille :* )

        J'aime

      4. Plus que des belles dents l’amidons des féculents et les légumes sont les meilleurs amis de nos dents . ( faudra trouver autre chose comme argument) ^^

        Les Asiatiques gros mangeur de riz sont ils ravager par les caries ? 🙂 🙂

        Par contre le fructose ( sucre rapide) des fruits et surtout les fruits sec (reste collé sur les dents) font des ravages dentaires lol Les frugivores qui se plaignent a leur gourou de perdre leur dents y’en a un paquet.

        (Mais si vous êtes gentille 🙂 )

        J'aime

  4. MDR vous êtes pathétiques! On peut être vegans tout en n’ayant pas de carence, tout est une question d’équilibre et de recherche d’informations… Vive l’ouverture d’esprit dans ce grand pays qu’est la France

    Aimé par 1 personne

    1. Aurélie, oui, on peut, mais c’est hasardeux, et ca dépends de plein de paramètre, la génétique de la personne, son aptitude à tranfformer le béta carotène en rétinol par exemple. Toi par exemple, tu convertit comment ? Tu le sais ?

      J'aime

  5. Quand tu lit « la doctrine vegan crue » tu as tout compris ! Se nourrir en majorité de cru conduit forcément a des carences ( pas assez de calorie surtout en pleine croissance, pas assez de nutriments … ) Cette femme c’est malencontreusement fait embobiner par les hygiéniste c’est triste. « Une alimentation fait de fruits frais et secs à volonté » même a énormément de soucis de santé, cet article ne représente (heureusement) pas du tout ce qu’est l’alimentation végétalienne saine. Mais merci pour cet article qui prouve que les végans PEUVENT se tromper et que l’information sur la marche à suivre reste très important ! (comme mon site 😉 )

    J'aime

      1. C’est stupéfiant de dénoncer les méfaits du fructose et de préconiser de se bourrer de glucose (amidon=glucose).
        En plus, Starch Solution, la plupart des groupes humains sont principalement végétaliens dans leur alimentation. Une simple pizza « omnivore », c’est déjà végétal à presque 90%.
        PA ne veut pas dire toxique (quelles toxines?) et végétal ne veut pas dire sain.
        Pour plaisanter, ça m’est arrivé de dire « hier soir, j’ai fait un repas 100% végétalien! » = cacahuètes + vin ou autre variante, chips et bière…
        L’erreur végétalienne est de considérer que plus la consommation de PA se rapproche de zéro, meilleure est la santé. Trop ou trop peu de PA et le corps doit s’adapter. Les humains sont omnivores, pas herbivores ou carnivores, de vrais cochons, en quelque sorte.

        J'aime

      2. Le glucose est la carburant préférez du corps, des organes du cervaux, nombre d’exemple d’alimentation traditionnels basées a 85 % sur les glucides ! Les PA ne sont pas nécessaire avec l’abondance de végétaux complet a dispositions et nous pouvons nous passez de produits animaux grâce à la B12. ( Okinawans 20-30 gr de PA par jour) Apparement chez les Okinawans leur corps c’est très très bien adapté !!

        Plutot dites moi pourquoi manger des PA ( mise a part la B12 je le conçoit ) ?
        Oui les humains sont omnivores mais qu’est ce qu’il vous fait penser qu’il ne peuvent pas manger végétalien ?
        Nous avons le très bonne exemple des adventistes donc l’alimentation végétalienne est extrêmement bénéfique pour l’homme promeut une bonne santé et une longévité. Nombres d’étude vont dans ce sens !! Etes vous aveugle ?

        P.S: La majorité des bêtes sont complémentés en B12. Quelle ironie …

        Je recommande une alimentation végétalienne avec des aliments bruts, pas de junk food vegan, très peu d’oléagineux, pas d’huile raffinés (vierge ou non cela reste transformé) pas du tout ce que vous décrivez. Toutes alimentation omni ou non avec alcool et junk food est mauvaise pas de secret.

        J'aime

  6. Tu as raison! A cause de l’idéologie, ce soir j’ai mangé des légumes du coup! Et en plus de la patate douce violette comme à Okinawa! Aaaaaaaaarrrrgggghhhh!
    Bon après, il restait un petit morceau de magret de canard séché dans le frigo… Tout seul… Au froid… J’ai eu pitié…

    Aimé par 1 personne

    1. Le végétalisme n’est pas une idéologie le véganisme oui 😉 Nuance. Je n’ai jamais manger de patate douce violette je n’en trouve pas par chez moi !!

      J'aime

  7. Le mythe végane de la complémentation des animaux en vitamine B12…
    Les herbivores n’ont aucun besoin de vitamine B12 dans leur alimentation car leur microbiote la synthétise très bien. La seule carence possible proviendrait d’un manque de cobalt (B12=cobalamine), très rare dans leur alimentation, qui manquerait donc à leur microbiote pour effectuer cette synthèse.
    Je rappelle d’ailleurs que les herbivores ne se nourrissent pas directement d’herbe, mais en grande partie de leur microbiote, qui pré-digère cette herbe.
    L’ironie, c’est que c’est précisément les animaux omnivores que l’ont force à être herbivore, comme le porc, à qui on donne de la vitamine B12 en complément comme facteur de croissance.

    Aimé par 1 personne

    1. Les ruminants reste bourrés de complémentations :

      -pour améliorer la fertilité ou l’immunité : 250 à
      300 mg de B carotène par vache et par jour ;

      -pour prévenir les hypocalcémies puerpérales :
      80 000 UI de vitamine D par kg
      pour éviter les myodystrophies, les rétentions
      placentaires et pour renforcer l’immunité (avec le
      zinc et la vitamine A) : jusque 500 à 1000 mg de
      vitamine E par UGB et par jour, en association
      avec le sélénium.

      pour contrecarrer les risques de « nécrose du
      cortex cérébral » avec des rations très intensives :
      0,1 à 0,5 g de thiamine/UGB/j ;

      -pour stimuler la microflore ruminale chez tous
      les ruminants à très haute production et pour
      écarter l’éventualité de cétose chez les vaches laitières
      : jusque 6 à 12 g de niacine/UGB/j.

      En effet, au fur et à mesure que s’intensifient les
      productions végétales et animales, que se simplifient
      les régimes et que disparaissent les possibilités
      d’autocomplémentations, les supplémentations
      vitaminiques des ruminants doivent devenir
      plus régulières et plus larges, en s’étendant
      même aux vitamines du complexe B.

      LOL et on dit que le végétalisme avec sa petite B12 n’est p

      J'aime

    2. Et la B12 pour les ruminants donc? Nous sommes d’accord, c’est une légende.
      L’argument des compléments alimentaires des animaux est aussi idiot que dire que la pomme est un fruit extrêmement toxique car elle reçoit jusqu’à 30 traitements chimiques avant récolte.
      Les animaux élevés en bio ne reçoivent pas de compléments alimentaires de synthèse et il est beaucoup plus facile de produire de la vache bio que des fruits et légumes bios.
      Alors les végétaliens, leur petite B12, et leurs dizaines de molécules chimiques pour traiter les végétaux, LOL.
      La pollution est généralisée et manger trop de produits animaux qui pour certains, comme les poissons prédateurs, concentrent les polluants, c’est pas bon. Mais se bourrer de végétaux, qui sont également copieusement arrosés de pesticides pour supprimer les produits animaux, c’est pas bon non plus. Tout est une question d’équilibre.

      J'aime

  8. Pour les adventistes du septième jour, il ne sont pas végétaliens mais pour la plupart végétariens, même si ils suivent en grande partie les préceptes de la fondatrice du mouvement, Ellen White qui préconisait une alimentation la plus possible végétalienne.
    De plus, les mormons, qui ont un mode de vie comparable à celui des adventistes du septième jour (en gros, une vie saine) mais sont omnivores, sont en meilleurs santé que les adventistes du septième jour.
    Alors aveugle? Pas pour l’instant, mais en consommant des produits animaux riche en vitamine A, j’évite au moins la xérophtalmie, maladie qui rend aveugle par carence en vitamine A (rappel: le carotène n’est pas de la vitamine A).
    Il y a un article sur les adventistes du septième jour et leur alimentation ici:
    http://www.nonegw.org/egw49.shtml

    J'aime

    1. Les mormons ne sont pas en meilleure santé que les adventistes, ils s’équivalent. Donc oui un omnivorisme ( produit animaux consommés sain et aussi bon qu’un végétarisme voici un site qui les compare de manière sérieuse ( pas comme votre site désolé :/ ) http://healthylongevity.blogspot.fr/2014/02/death-by-veggiephobia.html

      que faites vous des autre aliments mauvais pour les yeux ? comme les huiles végétal…

      Pour la vitamine A : Provitamine A (notamment les carotènes alpha et bêta), que le foie transforme par oxydation en vitamine A, afin qu’il soit utilisé par l’organisme, et que les reins éliminent. Donc si vous n’avez pas de gros soucis de foie inutile de priviliégier les Rétinol ( avec tous les désavantages des produits animaux) mais c’est un choix encore 😉

      J'aime

      1. Nous sommes d’accord, aucune supériorité du régime végétarien sur un régime omnivore sain.
        Pour la vitamine A, oui, en principe notre organisme arrive a transformer le carotène en rétinol, mais pour certaines personnes, même en bonne santé, cette conversion est difficile (problème abordé par lemythevégétarien) et cela explique avec d’autres facteurs que certains végétaliens restent en bonne santé pendant des années, alors que d’autres tombent rapidement malades.
        Même problème avec les oméga 3 végétaux que, en principe, nous convertissons en oméga 3 animaux. Certains individus sont génétiquement de mauvais « convertisseurs ».
        Le mieux est donc de consommer à la fois des sources de nutriments végétaux et animaux, vu qu’il n’y a aucun désavantage à consommer des produits animaux en quantité raisonnable, l’alimentation humaine normale, en fait.

        J'aime

      2. Lol non cet article représente une extrème minorité de végétaliens. Et l’article que l’on commente représente l’une des grande faute commise par des végé = le crudivorisme. Oui l’omnivorisme sain est un omnivorisme type okinawan (10-20 gramme de PA / jour) la je suis tout a fait d’accord. Pour l’oméga 3 tout le monde peut le faire sauf exeption ( souvent maladie du foie) j’ai fait un article a ce sujet : https://lastarchsolution.wordpress.com/2016/11/17/les-vegetaliens-font-le-plein-domega-3/

        Par contre juste comme sa je ne te vois pas parler de la cyanocobalamine devant etre converti en methylcobalamine par les Végé ? Bizarre non ? et toutes les autre conversions qui se passe dans notre corps ?

        Bref plusieurs études montrent l’effet anti- inflammatoire global d’une alimentation végé.
        Donc sauf maladie du foie, inflammation de l’intestin( comme souvent rencontrer chez des crudivores = trop de fibres rigides a digéré) consommation régulière de toxiques (tabac alcool .. ) et autre problème métabolique. TOUS LE MONDE est capable de convertir de manière normal les nutriments.

        Oui l’alimentation okinawan représente un très bon exemple d’alimentation humaine normale.

        J'aime

      3. LES VÉGÉTALIENNES ONT PLUS D’OMÉGA-3 À LONGUES CHAINES PAR RAPPORT AUX MANGEURS DE POISSONS

        15 NOVEMBRE 2010

        Selon un nouveau rapport de l’Enquête européenne de prospective sur le cancer et la nutrition (EPIC), les femmes qui suivent une alimentation végétalienne ont nettement plus d’oméga-3 «bonnes graisses» dans leur sang, comparativement aux mangeurs de poisson, aux mangeurs de viandes et aux ovo-lacto-végétarien ). Les niveaux chez les hommes végétaliens n’étaient pas aussi élevés que chez les femmes végétaliennes. En dépit d’une consommation nulle d’acides oméga-3 à longue chaîne d’acide eicosapentaénoïque (EPA) et d’acide docosahexaénoïque (DHA) et d’une consommation sensiblement plus faible de leur acide alpha-linolénique précurseur d’origine végétale (ALA), les participants végétaliens ont converti de fortes quantités d’acides gras à chaîne plus courte en acides gras à longue chaîne. L’étude comprenait 14 422 hommes et femmes de 39 à 78 ans.

        Source : ici / Etude : ici
        https://lastarchsolution.wordpress.com/2016/11/30/manger-vege-effets-secondaires-part-1/

        J'aime

  9. Dieu merci la lotie protège les enfants de la betise de leurs parents.
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1539599-un-bebe-vegan-retire-a-ses-parents-pour-malnutrition-c-est-de-la-maltraitance.html.
    Des parents végé et surtout végan font automatiquement prendre un risque (idiot) a leur enfants en pleine croissance.

    Aucun enfants ne devraient subir les idéologies de leurs parents.
    végé végan , c’est comme le bio, un luxe des pays riches dont les habitants ne savent plus quoi faire de leurs temps pour s’occuper des problème qu’ils n’ont pas/plus.

    J'aime

    1. Merci de ton com’ Yannick. Moi je ne pense pas que le bio, les questions environnementales soient anecdotiques. C’est pas parce que je ne suis plus végé qu’automatiquement j’ai remisé mes engagements au placard, au contraire. Je ne suis pas vraiment sûre que la loi protègent si bien les enfants francais que ca, cf les débats sur les châtiments corporels encore autorisés en france, mais bon, c’est un autre débat, tout aussi houleux ….

      J'aime

    2. Ce bébé était il nourrit avec du « lait » végétal ou du lait « marternisé » ce qui fait la une grande différence .
      Par contre cette article montre très bien la différence entre le crudivorisme et le végétalisme 100% cuit. Dans ce cas la croissance est impossible faute de calorie et de nutriments essentiels.

      En ce qui concerne le Bio oui c’est un luxe et un business (comme pour tout) par contre il faut noté que dans le conventionnel les produits animaux seront toujours plus « chargé » en produits phytosanitaire que les végétaux car les bêtes sont nourrit 24H sur 24 avec des grain et autres non bio . ( et les corps étrangers ou toxines dans n’importe quel organisme ont la facheuse tendance à se stocker dans les tissus organiques et adipeux) (Non l’escroquerie régime détox n’existe pas pour les animaux x) )

      Les produits animaux sont en quelques sortes des bombes à pesticides.

      « buying organic is not the most effective way to reduce your intake of potentially dangerous environmental chemicals. Switching from animal-food to plant-food is the most effective. Estimates are 89% to 99% of the chemical intake into our body is from our food, and most of this is from foods high on the food chain: meat, poultry, fish, and dairy products. »

      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17477954
      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8073264

      Dans son livre ,nominé au prix pulitzer « How To Survive in America The Poisoned » Lewis Regenstein écrit: «La viande contient environ 14 fois plus de pesticides que les aliments végétaux … Ainsi, en mangeant des aliments d’origine animale, on ingère des quantités fortement concentrées de substances dangereuses « .

      Réduire notre part de produits animaux sans manger bio réduit déjà considérablement notre exposition aux produits phytosanitaires.

      J'aime

      1. Si tu parles du petit Joachim, il était au lait artificiel vegan. L’apellation « lait maternisé » est interdite depuis plusieurs années, pour ne pas induire les gens en erreur. Le bio un luxe ? Les bêtes nourries H24 au grain ? Starch, tu dis une counnerie par phrase, mais c’est tout ton charme je suppose :p Ravie que tu trouves une tribune pour t’exprimer sur mon blog en tout cas, tu satures tout l’espace, pire que les graisses dans les artères d’un karnist ^^ (pour paraphraser une autre de tes croyances 😀 )

        Aimé par 1 personne

      2. Lol tu n’a rien a dire alors tu sort des jolies phrases 😉 Malheureusement c’est une réalité pour les produits animaux 😉

        J'aime

  10. Bon, j’ai remonté tous les commentaires, à la recherche d’informations, et j’avouerai être déçue.. moi qui voulait avoir les arguments des deux opposés pour me faire ma propre opinion,il y a vraiment une inégalité niveau répartition des arguments, j’ai relevé beaucoup d’arguments du coté de Starch qui reste sans réponses, Lemythevégétarien préférant se la jouer condescendant(e)… Du coup merci j’ai pas pu développer mon avis d’avantage..

    J'aime

    1. Marie, tu trouves que Starch a des « meilleurs » arguments et sources que les miennes et developpe un argumentaire plus convaincant. Tu lis mes blagues et sarcasmes. De quelles informations aurais tu besoin, sur quel sujet précisément ? Je ne prétends pas avoir réponse à tout, ce n’est pas mon propos, je n’aime pas affirmer les choses trop catégoriquement, sûrement du au fait de l’avoir fait aveuglément pensant 20 ans , animées des meilleurs intentions du monde, persuadée du bien fondé de mes affirmations…

      J'aime

    1. Merci Fabrice :* J’ai pas de problème idéologique avec la branlette ni avec la connerie (avec la biterie un peu plus en revanche 😀 😀 ) , sauf que là, en l’occurence c’est une traduction, mais passer d’une langue à l’autre, c’est juste une autre façon de prendre son pied n’est ce pas ? 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s