Un bébé végan vient encore de mourir

Mais naturellement il n’est pas mort du véganisme. Et après tout, des bébés omnivores qui meurent, il y en a tous les jours, n’est ce pas. Mamans véganes, vous pouvez vous rendormir, ce bébé est mort de pakomilfoïte aïgue, circulez, ya rien à voir.

Le véganisme, on  n’en meurt pas, c’est pas possible, c’est l’ADA qui l’a dit d’abord.

Image associée

Venez, on va jouer à l’Ada a dit 🙂

-> L’ADA a dit que : »Les régimes végétariens menés de façon appropriée sont
bons pour la santé »

-> L’ADA a dit que : « adéquats sur le plan nutritionnel et
sont bénéfiques pour la prévention et le traitement de
certaines maladies »

-> L’ADA a dit que  : « Une alimentation végétalienne bien planifiée et
les autres types d’alimentations végétariennes sont
appropriés à toutes les périodes de la vie, y compris la
grossesse, l’allaitement, la petite enfance, l’enfance, et
l’adolescence »

Toute la subtilité de l’exercice devant donc résider dans le « bien planifiée« . Tu planifies pas bien -> ton enfant meurt. Bim. T’es pas un vrai végan, mais un traître à la cause.

Cette fois çi, le bébé qui est mort-d’autre-chose-que-du-véganisme était un bambin de 18 mois qui pesait 7,700 kilos, le poids moyen d’un nourrisson de 7 mois.

On m’accuse parfois de publier des articles d’anecdotes sordides, issus de torchons journalistiques. Ce n’est pourtant pas ma faute si les parents végan se retrouvent plus souvent qu’à leur tour dans les tabloïds.

Résultat de recherche d'images pour "image peinture bébé mort"

 

Voiçi une traduction de l‘article anglophone sur cette sombre anecdote :

__________________________________________

« Une famille végétalienne au cœur de la mort d’un garçon de 18 mois de Cape Coral, le petit victime de malnutrition, ne mangait que des fruits et légumes crus, et du lait maternel selon les déclarations des parents à la police.

Le tout-petit décédé le 27 septembre sous la garde de ses parents, Ryan et Sheila O’Leary, pesait 7,7 kilos, selon les rapports de police. Son alimentation était complétée par du lait maternel. Les résultats de l’autopsie ont déterminé que son décès a été causé par des complications liées à la malnutrition, y compris la déshydratation, la microstéatose du foie et un léger œdème (enflure) des mains, des pieds et des jambes, d’après un rapport de cause probable de décès du Cape Coral.

Résultat de recherche d'images pour "image peinture bébé mort"

Le jour du drame, la maman, Sheila O’Leary appele le numéro d’urgence quand elle remarque que son fils ne respirait plus et qu’il était tout froid. Ryan O’Leary, le père, tente de réanimer l’enfant, mais le malheureux est déclaré mort lorsque les secouristes du comté de Lee sont arrivent au domicile des parents. Lorsqu’un détective rencontre les O’Leary, ils découvent trois autres enfants dans une fourgonnette.

Deux de ces enfants sont les enfants biologiques de Ryan et Sheila O’Leary et ont été décrits comme étant « extrêmement petits pour leur âge« , 3 et 5 ans, et de « couleur pâle et jaunâtre », selon la déclaration des enquêteurs.

Ils pesaient tous les deux sous le troisième percentile pour leur âge, et l’un de ces enfants avait aussi des dents noircies, ce qui indique une carie dentaire qui a nécessité une chirurgie. Le troisième enfant de la fourgonnette semblait être le plus en santé des enfants, il s’agit de la fille de Sheila O’Leary d’un père différent qui vit en Virginie. Selon la garde parentale, l’aînée rend visite au père biologique en Virginie tous les deux mois pendant quelques semaines, ce qui explique probablement son apparence plus saine, a indiqué la police dans la déclaration. En 2009, l’enfants avait été placée chez son père biologique en Virginie parce qu’elle n’avait pas réussi à s’épanouir en bonne santé sous la garde de Sheila O’Leary, sa mère. Selon le casier judiciaire, les parents semblent avoir une taille et un poids proches de la normale.

La mère aurait déclaré à la police que son bébé de 18 mois n’avait pas mangé depuis une semaine et qu’elle était nourrie au sein exclusivement. La mère explique aux autorités qu’elle pensait que c’était parce que le bébé « faisait ses dents ».

Le jour fatidique, 4 heures du matin, le bébé aurait tété pendant environ une minute, puis il aurait commencé à respirer de plus en plus faiblement. La mère déclare à la police qu’il n’avait jamais fait cela auparavant et qu’elle aurait dû appeler quelqu’un parce qu’elle était inquiète, dit la déclaration. Au lieu de cela, le foyer s’est rendormi.

La police a posé des questions sur les antécédents médicaux du garçon et Shelia O’Leary explique qu’il était né à la maison et qu’il n’avait jamais vu un médecin. Le père appuie que c’était le choix de la famille. La mère explique également que sa famille est végan et ne mange que des fruits et des légumes. Les enfants ne mangent que des aliments crus, principalement des mangues, des ramboutans, des bananes et des avocats. La famille a opté pour l’instruction en famille, mais la police a déterminé qu’ils n’étaient pas activement inscrits à un programme scolaire.

Aucune description de photo disponible.

La mère déclare également à la police que les pieds du garçon étaient enflés par intermittence depuis quelques semaines et qu’il ne marchait plus autant qu’avant. La cause du décès de l’enfant eut été déterminée le 6 novembre.

Le couple a été arrêté pour homicide involontaire coupable par négligence, négligence d’un enfant ayant subi des lésions corporelles graves et négligence d’un enfant sans lésions corporelles graves. Ils avaient tous les deux une caution de 250 000 $. Ils sont détenus dans la prison du comté de Lee et leur comparution est prévue pour le 9 décembre. »

_________________________________________________

Pour conclure cet article funeste, Le mythe végétarien vous rapelle à toutes fins utiles qu’elle cherche encore des exemples de bébés « mort d’omnivorisme ».