LA MEUF DU MYTHE

Je suis tombée récemment sur le commentaire FB d’une personne qui décrédibilisait mon propos et mon travail de blog car j’étais jusque là restée anonyme.  Ca m’a un peu irritée cette mauvaise foi, et puis je me suis dit que c’était bien compréhensible comme curiosité.

Please allow me to introduce myself 😀

PINUP

Je suis une maman de 3 enfants, issue de la culture du maternage proximale, que j’ai découvert dans la continuité de mes engagements écologiques, par le biais de la revue d’écologie politique Silence notamment (pour ceux qui se rapellent ce que c’est que de lire du papier encore ;))

Je suis plus proche de la quarantaine que de la trentaine, pour vous dire le RECUL que j’ai sur l’existence !! 😀

Je suis devenue végétarienne à l’âge de 13 ans, par « amour des animaux », j’ai arrêté de l’être 20 années plus tard, par amour d’autres animaux, mes enfants sont des mammifères pour paraphraser Michel Odent ❤

J’ai à l’échelle de mon existence plus été végéta(rienne ou lienne selon les moments) qu’omnivore. J’ai égalemement été façonnée dans un utérus végé, chez nous c’était une histoire de famille, c’est pour celà sûrement que la notion de génération et de reproduction me tient tant à coeur : j’ai eu le loisir cruel d’expérimenter qu’une première génération peut tenir avec cette alimentation, et que les suivantes trinquent plus à chaque fois…. (oui c’est empirique, mais je vois pas comment je pourrais parler de mon existence autrement ;))

Dite vous bien que j’étais une végétarienne aussi motivée, adorable, drôle,convaincue, convaincante et opiniâtre que l’omnivore que je suis à présent, c’est pour celà que je ne peux pas me retrouver dans les démarches de type « anti vegan ». Je sais combien on est animé de bonne volonté et des meilleures intentions du monde quand on est végé-végan-flexi…. J’ai encore des amies végé, de la famille même, ce point de vue me permet sûrement de ne pas céder à la facilité de diviser le monde en deux, les méchants et les gentils de l’autre côté. Aussi, je continue de partager toute cette culture alternative dont je suis issue, et c’est sûrement celà qui fait que parfois mon point de vue est inaudible pour les végés qui assimilent nécessairement l’omnivorisme à du beaufisme et à de la brutalité.

Je suis omnivore de tout mon coeur, avec tout mon amour du vivant possible.

Je reste par ailleurs très impliquée dans les initiatives de gauchiasses (comme mes nouveaux amis chasseurs aiment à les qualifier 😀 ) telle que le féminisme, le soutien à la parentalité non violente : l’allaitement, le maternage proximal, l’accouchement respecté, toute la panoplie de la madre maternante : HNI, DME, Baby sign, écharpe de portage et tutti quanti, mais également l’instruction en famille, et spécialement le unschooling sont toujours des choix de vie qui m’animent, et je ne peux que constater à quel point ces groupes en particulier sont touchés de plein fouet par la doxa végé, et pour cause…. Il existe évidemment une perméabilité qui peut sembler une continuité naturelle au sein de ces mouvements dit « non violents » et les végétarismes….

Et c’est donc également tout naturellement que les premiers revenants des végétarismes se comptent parmis les précurseurs du trucs, c’est MA-THE-MA-TIQUE 😀

Au plaisir de vous lire.

 

Publicités

35 commentaires sur « LA MEUF DU MYTHE »

      1. « Tu veux que je te dise la vérité toute nue  »

        Personnellement, je ne suis pas sûre que ça me déplairait 😉 Pardon, je n’ai pas pu m’en empêcher, excusez-moi, e Mythe mais parfois mon humour un peu trop noir a tendance à me rattraper.

        J'aime

    1. Ecusez moi Zaza, je ne comprends pas le sens de votre remarque au Mythe, pourriez-vous éclairer ma lanterne s’il vous plaît ?

      J'aime

  1. « Ultima ratio veganum », « dernier argument des végés ».
    En général, les végés, qui ont tous des doctorats en médecine, spécialisés en nutrition, t’expliquent dans un premier temps que tu n’es pas crédible dans ce que tu dis, parce que tu n’es pas docteur en nutrition. C’est une attaque par « argumentum ad hominem ». On parle de l’auteur, sans contre argumenter sur le sujet.
    Comme il est facile de démontrer des incohérences dans les pseudos arguments végés, l’attaque passe d’une argumentation « ad hominem » à une attaque « ad personam », sur ta personne.
    Tu attaquerais les végés parce que tu serais « frustré » (par quoi?), et lâche parce qu’anonyme sur le net…
    Tu peux, par exemple, poser cette question à un végétalien, et tu es sûr de ne pas avoir de réponse quantifiable et cohérente.
    Si la vitamine B12 est présente dans un sol exempt de pollution, quelle quantité de sol, de terre, faut-il ingérer chaque jour pour couvrir les besoins d’un humain en vitamine B12. 1mg de terre? 1g de terre? 1 kg de terre? Dans la réponse « 1mg de terre », le sol peut-être considéré comme une source potentielle de vitamine B12, même s’il existe un risque à consommer en même temps que la vitamine B12 du sol, de nombreuses bactéries et micro-organismes pathogènes pour les humains. Dans la réponse « 1 kg de terre », c’est tout simplement impossible.
    Donc réponse des végés à la question: « quelle quantité de terre faut-il consommer chaque jour pour couvrir les besoins d’un humain en vitamine B12? »: Tu es un salaud qui tue des animaux pour ton plaisir gustatif. Attaque « ad personam ».
    Donc la volonté de voir la bobine de Mythie (ça faisait longtemps, Mythie… 😉 ), c’est juste pour essayer de trouver un angle d’attaque.
    Une autre blogueuse, qui n’est pas resté (physiquement) anonyme, Magali Rett, a aussi tôt été attaquée sur son physique par les végés, alors qu’elle avait tenté le végétalisme pour améliorer sa santé et celle de sa fille, lourdement handicapée et que le résultat avait été catastrophique.

    Loués soient les Omnis!

    J'aime

    1. Qui est cette Magali Rett, Vulpy Fox, est-ce la dame qui a posté quelqu vidéos sur you-tube où elle a emmagasiné moult témoignages intéressants d’ex-vegan ?

      J'aime

      1. Exact, Magali Rett de youtube qui avait des problèmes de santé et notamment une obésité importante a subie un by-pass gastrique. Comme cette opération n’a pas réglé tout ses problèmes de santé, elle a essayé le végétalisme, les jus pour se « régénérer », pour elle et pour sa fille handicapée par le syndrome de Rett. Les résultats ont été catastrophiques. Elle s’est retrouvée à l’hosto, car avec un by-pass gastrique, il faut une alimentation riche en nutriments (et il faut prendre aussi des compléments alimentaires dans un cadre médical) pour tenir et une alimentation végétalienne, même bien conçue, n’est pas suffisamment riche pour alimenter correctement une personne ayant un by-pass gastrique. Pour sa fille aussi, le végétalisme a aggravé sa maladie, qui se traduit par problèmes neurologiques graves.
        C’est en adoptant une alimentation riche en nutriments, et notamment en laitages fermentés de bonne qualité qu’elle a inversé la tendance. Elle s’est inspiré des conseils donnés par le docteur Natasha Campbell (ne pas confondre avec le docteur Campbell de la « Chine Study ») pour changer d’alimentation et cela a été bénéfique pour elle et aussi pour sa fille, d’où sa critique du végétalisme et les attaques qu’elle a subie de la part des véganes. Certains personnages condescendants et odieux, allant même jusqu’à la traiter de « patate », à cause de ses positions anti-végétaliennes.
        Elle en parlerait mieux que moi, mais tu vois que même quand une personne n’est pas anonyme sur le net, elle n’est pas plus respectée pour autant.

        J'aime

      2. Ah je comprends mieux…

        Remarquez son témoignage pourrait intéresser le Mythe Végétarien mais bon, vous comme moi savons bien que cétépaunevrévégan n’est-ce pas mon cher Vulpy ?

        Cela dit, j’espère que les vegan appliquent également cette logique de considérer qu’une personne anonyme n’est pas crédible en vilipendant de la sorte les vegans internautes qui restent anonymes sur leurs blogs et ne mettent pas de photos pour X raisons….

        J'aime

    1. Tu n’as rien compris. Le Mythe Végétarien est un personnage fictif créé par un groupe de jeunes paléos frustrés et plein de haine envers les végés.

      Ou pas… 😀

      J'aime

      1. Tout à fait et pour ma part je suis un monstre formé de steaks et de saucisses crée de toute pièce par le Lobby de la Viande,dans le but d’endoctriner des végans et d’en faire une armée d’ex-vegan pour partir à la conquête de l’Univers et fonder l’Empire Galactique du Lobby de la Viande. Vive mon seigneur, mon maître, mon Dieu, l’Empereur Charal Ier.

        PS : les vegans qui ont lu ceci seront repérés par la milice Cochonou, ils les emmèneront dans leur repère ligotés avec des saucisses de Francfort et bâillonnés avec du poisson pas frais enfoncé dans la bouche dans une voiture sentant la viande et seront envoyés dans un camps sentant le fromage frais où on les rééduquera en leur faisant manger du fromage, des œufs et des poulets rôtis à la Sainte Consommation de POA afin qu’ils soient un jour prêt à rallier la Milice des Anciens Vegans.

        REPS : Si vous voulez échapper à cette malédiction, taper WAGAOUGAOUGHEROUI sur une page facebook quelconque, ça devrait projeter des ondes qui éloigneront les agents de la milice Cochonou.

        REREPS : et n’oubliez pas ne tapez jamais, en aucun cas, Candlejack. JAMAIS

        Vive l’Empereur Charal Ier.

        J'aime

  2. Bonjour ! Végane depuis un an (je n’utilise pas forcément le terme pour me présenter, mais bon c’est devenu la manière la plus claire d’expliquer sa démarche), végétarienne depuis quelques années, et assez impliquée dans une démarche sceptique, je me suis abonnée à ton blog dans l’idée d’échanger. La contradiction bien formulée et sourcée peut tous nous faire avancer, avec un minimum de bonne foi dans les deux sens 🙂 A bientôt donc

    J'aime

    1. Bonjour La Nébuleuse, enchantée! Tu sais pour la petite histoire, il y a des végan avec qui je discute depuis si longtemps sur ma page FB, et ce sont des gens chouettes, drôles, intelligents… 😀 Bref tout ça pour dire qu’on s’attache et que rie ne me fait plus plaisir que de discuter tranquillement, même si on n’est pas d’accord. Au plaisir de te lire donc.

      Aimé par 1 personne

      1. Combien de temps avant que ça ne parte en dispute, insulte et menace de mort aussi bien dans le camps vegan que dans le camps carniste ? Oui je sais je suis cynique mais je ne crois plus en la sincérité de la conciliation : pour moi, quand on cherche une conciliation, c’est parce qu’on a le sentiment de ne pas avoir le choix et qu’on a peur de provoquer le chaos en la refusant mais, au fond, on reste condescendant envers le camps adverse et on daigne de lui adresser la parole non pas parce qu’on trouve qu’il est enrichissant de dialoguer mais parce qu’on espère le convertir à nos croyances. J’ai vu trop de disputes, trop de déchirures pour croire encore en la sincérité de la conciliation.

        Sinon, bienvenue Nébuleuse, essayons effectivement de faire quelque chose, après tout, on ne sait jamais mais j’avoue que je puis plus croire en la sincérité de la recherche de la conciliation.

        Alors, le Mythe, c’était bien les vacances ?

        J'aime

    1. Bonsoir MangeTasalade 🙂
      Je crois deviner que mon média t’irrite, je me trompe où tu es désarconné de lire un média critique de ce que tu croyais être le summum du mégaovercool ?

      (oui je suis odieuse 😀 = wild thing, you make my heart sing :* )

      J'aime

  3. Bonjour,

    Et merci pour ce merveilleux article concernant les recherches de Price.
    Je suis actuellement en recherche du chemin de retour vers une alimentation sensée (après passage para vega-vege-flexi… Mais toujours trop riche en céréales !!!)
    Bref. Cela tombe à pique. D’autant que j’ai deux petits êtres (dont l’une avec caries précoces) et un grand qui dépendent de mes ardentes expérimentations *;)

    Ce commentaire juste pour préciser ce qui pourrait sembler un détail, mais qui pourrait (devrait) devenir un nouveau sujet brûlant de nécessité a l’instar du maternage proximal, portage, HNI, DME, apprentissages autonomes et autres mise en relation respectueuse et bienveillante…
    Tu parles du clampage précoce qui empêche la migration du sang de la mère vers le bébé.
    Il est aisé de faire l’erreur puisque les « gentils lobbyistes » (or whatever they are !)ont décidé de l’appeler « sang du cordon » pour pouvoir le prélever, l’entreposer dans la « banque de sang du cordon » et l’utiliser (la liste est trop longue pour détailler son utilité abjecte).
    Il s’agit en fait du sang DU BEBE !!! Et c’est la tout le nerf de la guerre : un clampage précoce a 2/3 minutes après la naissance privé le bébé DU TIERS de son volume de sang. Avec le zinc, le fer, les hormones, les cellules souches. Mais le tiers !!!

    J’ai découvert cela dans l’excellent livre de Robin Lim en anglais ou en espagnol seulement. Livre que je te recommande.

    Merci encore ! Et au plaisir !
    Natasha qui peaufine son site et qui restera aussi anonyme et sans images

    J'aime

  4. Ton article « le véganisme n’est pas la solution » est très intéressant. Il rejoint ce que je pense depuis un moment. Intéressé par le veganisme sans jamais avoir franchi le pas, je reste persuadé qu’une consommation de viande diminuée changerait déjà beaucoup de chose au niveau environnemental et sanitaire. Sur un sujet où on n’entend souvent que les vegans ou les viandards, on oublie souvent qu’une voie intermédiaire est possible et plus réaliste. Bouffer de la viande tous les jours nous empoisonne et empoisonne la planète. On mange de la merde, élevée dans des condition déplorable, ça, c’est un fait. Tous végans? Soyons honnêtes, ça va pas être possible de suite. Trop de mauvaises habitudes, trop de lobbies.
    Plutôt que de vouloir convertir l’humanité au veganisme (avec souvent un esprit hostile et méprisant pour les gens qui ont le malheur de manger comme on leur a appris), ce qui est voué à l’échec à court terme, un certain retour au sources serait déjà pas mal. On ne reproche pas (ou alors il faudrait être très con) aux sociétés tribales de manger un peu de viande. La consommation de viande y est mesurée et ne brise pas l’écosytème… On y mange pas de la viande tous les jours, on respecte la nature… C’est notre consommation excessive, quotidienne et irrespectueuse qui pose un grande partie du problème. S’inspirer des techniques et des habitudes anciennes est une voie à envisager…
    Bref, je pense qu’il y a un espace de discussion entre les « 100% vegans » qui ne supportent pas les omnivores et les « viandards bêtes et méchants » qui aiment la viande et que leur régime alimentaire rend aveugle ou passif face au désastres ce cette industrie.
    Mais cela dit, je pense que ton titre n’est pas approprié. Ce que tu décris dans ton texte n’est pas forcément à mettre en rapport avec le veganisme… Si tu orientais ton accroche pour inciter les « viandards » à un autre type de consommation, plus raisonnée, tu aurais peut-être plus d’adhésion qu’en mettant le sujet en contradiction avec les vegans, qui, comme tu le vois, sont souvent hostiles, presque autant que les « viandards », et au final, y’en a qui préfère voir ta face, connaitre ton nom et savoir où t’habites (va savoir pourquoi….), plutôt que de dialoguer raisonnablement, ce qui serait plus intéressant et constructif, à mon sens … Le respect va plus loin que la haine.
    Et puis tout ce que tu décris est très bien, mais n’empêche pas d’être vegan pour qui le souhaite, après tout ! Non? 🙂
    « Cette industrie de la viande n’est pas la solution » m’aurait semblé être un titre plus judicieux…
    Article en tout cas très intéressant, c’est le principal ! 😉

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire et pour ton avis sur la façon dont je devrais tenir mon média 😀 Je relève quand même que tu es perméable ç cette idéologie « flexi » qui te fait dire sans l’interroger que de la viande tous les jours c’est pôbié. Et des produits issus des monocultures tous les jours, c’est mieux franchement ? Vegan qui le souhaite, oui ! Mais avec une information éclairée, ce qui est , avoue le, loin d’être le cas…

      J'aime

  5. Merci pour votre article très documenté. Je travaille sur les facteurs d’auto guérison et comment les stimuler. Total respect pour votre démarche et vos partages

    J'aime

  6. Contente de trouver ce blog! Ex-VG aussi, longtemps végétarienne de la pire des façons (à fond dans les céréales et les laitages industriels), 3 ans végétalienne, et re-omnivore « convaincue » depuis 3 ans, orientée paléo… Je me souviens aussi à quel point être VG ça vient d’abord du coeur, de l’empathie, tout ça… Mais je comprends mieux aussi que ça vient en partie de la peur de la mort et de la souffrance, d’un esprit au final (très paradoxalement) très matérialiste et de la conviction que l’humain est séparé de la nature, qu’il n’est pas un mammifère mais un « autre chose » en dehors de l’ordre naturel du schmilblick. Quand on est VG on se sent « ami » de l’animal et en même temps, relativement paternaliste, on ne veut pas être comme lui, animal justement, et donc par moment prédateur, comme si c’était sale, bas, petit, malsain, d’être animal, au final.
    Récemment j’ai appris qu’une carence en zinc peut provoquer une hypochlorydrie, qui peut se traduire par un dégoût de la viande… J’adore la nutrition!

    J'aime

    1. Bonjour !!
      J’aimerais beaucoup avoir une réponse à ma question ci-dessus.
      Je fais référence a l’article publié au sujet des caries.
      Il semble avoir disparu du site…
      Reviendra-t-il ? Et pourquoi a-t-il disparu ?
      Merci !!

      J'aime

  7. Bonjour !!
    J’aimerais beaucoup avoir une réponse à ma question ci-dessus.
    Je fais référence a l’article publié au sujet des caries.
    Il semble avoir disparu du site…
    Reviendra-t-il ? Et pourquoi a-t-il disparu ?
    Merci !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s